Sortir de votre zone de confiance

D’une manière générale, la zone de confort est un état mental qui ne permet pas une croissance personnelle et tous les phénomènes liés à l’apprentissage de comportements qui nous permettent d’atteindre un degré de satisfaction élevé quant à la façon dont la vie est vécue.

Bien que cette zone de confort puisse sembler agréable (puisqu’elle nous permet de toujours suivre le « pilote automatique »), ce n’est pas un lieu suffisamment stimulant et, à long terme, ne pas la quitter peut nous faire sentir vides et sombrer dans l’apathie ou dans certaines dynamiques comportementales liées à la dépression.

Entre vous et moi … qu’est-ce qui vous retient là ? Vous avez sûrement voulu faire un pas en avant, être courageux et dévorer le monde, mais vous ne l’avez pas fait. Vous pouvez souffrir mais vous ne bougez pas le petit doigt parce que vous êtes dans votre zone de confort. Si vous avez peur et que vous voulez quitter le passé pour vous battre pour ce dont vous avez toujours rêvé, ne soyez pas si dur avec vous-même et quittez votre zone de confort. Vous verrez qu’un monde nouveau et passionnant vous attend !

Les raisons pour lesquelles vous devriez quitter votre zone de confort

Voulez-vous des raisons d’abandonner la routine grise et d’aller là-bas pour poursuivre vos rêves ?

Je vous donne ici six raisons pour lesquelles vous devriez envisager de quitter votre zone de confort :

1. Cela vous rendra plus fort en tant que personne

Il est possible que quitter votre zone de confort vous effraye ou vous angoisse, mais affrontez la peur et vous verrez que ce n’es pas si grave. Le sentiment d’insécurité est quelque chose de naturel et même nous avertit que la route ne sera pas facile. Mais lorsque la peur vous immobilise, cela devient un problème qui ne vous permettra pas de développer votre véritable potentiel. Commencez par reconnaître que vous craignez un avenir incertain, mais adoptez un état d’esprit positif à ce sujet.

Permettez-vous de tomber de temps en temps et de voir cela comme une partie de votre croissance en tant que personne. Si vous quittez votre zone de confort et aimez apprendre, avec le temps, vous pourrez regarder en arrière et être fier de vous. Votre développement personnel commence ici, alors réfléchissez à ce qui vous motive, ne vaut-il pas vraiment la peine de faire un petit pas en avant et de se battre pour vos rêves ?

 

2. Cela vous rendra plus créatif

Quitter la zone de confort stimule la créativité en connaissant de nouvelles possibilités et en rompant avec la routine. Une étude publiée dans « Applied Cognitive Psychology (2012) » a montré que les étudiants ayant passé un semestre hors de leur pays obtenaient des scores plus élevés à deux tests de créativité que les sujets n’ayant pas étudié à l’extérieur.

D’autre part, une autre étude a révélé que le trait de personnalité « ouverture à l’expérience », l’un des cinq principaux facteurs, est le meilleur prédicteur de la réussite créative. Ce trait de personnalité est caractéristique des individus qui ont tendance à prendre des risques, qui aiment les défis ou qui essaient constamment de nouvelles choses.

3. Cela vous permettra de gagner en confiance en vous

Quitter la zone de confort et prendre les mesures nécessaires pour atteindre vos objectifs auront des effets positifs sur vos convictions quant à votre efficacité personnelle (ou la confiance en soi), c’est-à-dire à la perception que vous avez de votre capacité à atteindre vos objectifs. Ce concept a été introduit par le canadien Albert Bandura, l’un des psychologues les plus reconnus qui a développé la théorie de l’apprentissage social : qui explique la régulation de la motivation et de l’action humaine.

Par conséquent, quitter la zone de confort et vous mettre à l’épreuve vous fera voir de vos propres yeux que vous maîtrisez certaines compétences qui vous permettront de sortir de situations qui peuvent paraître compliquées a priori. Une perception d’efficacité personnelle positive est associée à des pensées positives et à des aspirations concernant un comportement réussi, à une perception de moins de stress, d’anxiété et de menace, ainsi qu’à une planification adéquate du plan d’action et à l’anticipation de bons résultats.

4. Cela vous aidera à poursuivre votre développement personnel

En étant plus jeunes, nous sommes plus enclins à prendre des risques, mais en vieillissant, nous apprenons à craindre l’échec, ce qui peut conduire à l’impuissance acquise et à la paralysie (connaissez-vous la « paralysie de l’analyse » ?). Cela peut représenter un coût émotionnel grave si nous ne changeons pas la façon de penser, car cela peut constituer un obstacle à la poursuite de notre transformation vers un plus grand bien-être.

Dans son livre « Self-renewal : The Individual and the Innovative Society« , l’écrivain John Gardner déclare : « Nous payons un prix élevé pour nos échecs et c’est un obstacle énorme à notre croissance. Cela fait en sorte que notre personnalité ne se développe pas et ne permet pas l’exploration et l’expérimentation. Il n’y a pas d’apprentissage sans difficulté. Si vous voulez continuer à grandir, vous devez vaincre la peur de l’échec. »

5. Vous rencontrerez de nouvelles personnes et vivrez de nouvelles expériences enrichissantes

Quitter votre zone de confort vous permet d’avoir de nouvelles expériences, de faire des activités qui ne font pas partie de votre agenda et de rencontrer de nouvelles personnes. Cela vous permettra d’avoir une vie plus agréable et de vous faire de nouveaux amis. Vous pouvez même connaître l’amour de votre vie en sortant de votre zone de confort.

6. Les nouveaux défis peuvent vous aider à mieux vieillir

Une étude réalisée en 2013 a révélé qu’acquérir de nouvelles compétences tout en maintenant un réseau social fort nous aide à maintenir une bonne acuité mentale à mesure que nous vieillissons.

La directrice de l’étude, Denise Park, chercheuse à l’Université du Texas aux États-Unis, a conclu : « Il semble que sortir pour faire des activités ne soit pas suffisant. Il est important de sortir et de faire des activités qui ne sont pas familières et qui sont difficiles à surmonter sur le plan mental, car elles offrent une grande stimulation à la fois mentalement et socialement. Lorsque vous vous trouvez dans votre zone de confort, il se peut que vous ne soyez pas dans une zone d’amélioration. »



Quelques recommandations pour y parvenir

Bien sûr, c’est très facile à dire mais beaucoup plus compliqué à faire. Cependant, bien que la définition même de ce concept complique la sortie de votre zone de confort, cela n’est pas impossible. Si vous avez besoin d’aide ou de clés pour sortir de la zone de confort, vous pouvez suivre ces consignes de comportement :

1. Relevez des défis et donnez le maximum de vous-même

Quitter votre zone de confort est un aspect important du développement personnel, car il est impossible de penser que nous atteindrons l’endroit où nous voulons nous rendre en faisant ce qui est juste et nécessaire et en nous plongeant dans la même routine, comme toujours.

Atteindre de nouveaux sommets implique le risque de faire des choses qui ne sont pas si bonnes ou qui nous causent un peu de peur ou d’insécurité (du moins au début). Selon une étude réalisée par un groupe de psychologues, un peu d’anxiété peut être positif pour améliorer nos performances et nous permet de continuer à grandir professionnellement et personnellement. Par conséquent, convertissez les situations qui suscitent l’anxiété dans des situations stimulantes sans que personne ne vous arrête. Ne l’appelez pas nervosité ou insécurité, appelez ça « émotion ».

2. Pensez à votre façon de faire les choses … et agissez dans le sens opposé

Recherchez les situations qui peuvent vous obliger à quitter votre zone de confort. Expérimentez avec des styles que vous ne voudriez jamais associer à votre façon d’être, impliquez-vous dans des projets créatifs qui vous obligent à penser différemment, à faire l’expérience de contextes difficiles auxquels vous devez vous adapter. Si vous avez l’intention de gérer ces changements, même s’ils ne sont pas excessivement extrêmes, vous serez plus flexible et pourrez mieux assumer la variabilité et les changements.

3. Cherchez des changements importants dans votre entourage

Faire de nouvelles choses auxquelles vous n’êtes pas habitué, rien de tel que de vous exposer à de nouveaux environnements. Physiquement novateur, littéralement. La clé est de vous proposer l’objectif de vous exposer à de nouvelles situations, de rendre les espaces dans lesquels vous vous trouvez autrement. Allez-y et changez votre façon de vous habiller ou de décorer votre maison, déplacez-vous dans des environnements différents et, bien sûr, voyagez autant que vous le pouvez ou même allez vivre ailleurs, même pendant un certain temps. Cela vous donnera un effet similaire à celui du conseil précédent, sauf que dans ce cas, au lieu de faire varier les situations dont vous ne voudriez pas associer le sens à votre personne, vous ferez de même avec les espaces physiques.

4. Anticipez toutes les excuses que vous allez vous donner

Sachez que lorsque vous vous fixerez des objectifs inconfortables dans votre zone de confort, vous chercherez inconsciemment de nombreuses excuses pour ne pas le faire. Juger ces excuses comme ce qu’elles sont : des inventions dont le seul but est de rationaliser l’acceptation du confort.

5. Exposez-vous plus pour rencontrer de nouvelles personnes

Vous n’aimez pas parler aux gens ? Forcez-vous à le faire, même si le mental ne le demande pas. Il n’est pas nécessaire que le dialogue soit parfait, ni que les gens prennent la meilleure image de vous. En agissant naturellement, tout se passera comme il se doit et il sera amusant de vérifier avec quelle facilité les interactions avec les autres peuvent fonctionner si vous ne réfléchissez pas trop à ce que vous dites.

6. Amenez vos amis et votre famille à coopérer

Si les personnes de votre environnement proche savent que vous souhaitez quitter votre zone de confort, elles vous aideront à y parvenir et vous prépareront peut-être une « surprise ». De la même manière, lorsque vous prenez l’initiative et démarrez de nouveaux projets passionnants, ils vous soutiendront et, probablement, ils vous montreront des signes de soutien ou d’admiration qui vous serviront de renforcement.

7. Donnez une chance à votre côté spirituel

Connaissez-vous les avantages et les bénéfices de la méditation ou de la philosophie de pleine conscience ? Certaines habitudes améliorent notre humeur et nous libèrent de nombreuses croyances qui nous ancrent dans notre zone de confort. Développer un moi spirituel est l’un des moyens les plus pratiques d’atteindre un bien-être émotionnel capable de mettre fin à une vie de routine.

Je vous propose de découvrir 7 Minds, une application (IOS ou ANDROID) : Les méditations 7 Minds permettent de suivre les stages qui sont le mieux adaptés à vos envies et besoins. Il vous suffit juste de prendre quelques minutes pour vous, au calme, et de suivre les indications. Asseyez-vous confortablement, le dos droit et fermez les yeux pour rentrer à l’intérieur de vous. Au même titre que le sport, il s’agit d’une gymnastique du cerveau qui aide à muscler son attention.



Références bibliographiques:

     • Cajina Heinzkill, G. (2013). Rompe con tu zona de confort : 52 propuestas para tomar las riendas de tu vida. (N.D.L.R :Rompez avec votre zone de confort : 52 propositions pour prendre en main votre vie)

     • Hemmi, M. (2013). ¿Te Atreves A Soñar? : Ponle Fecha De Caducidad A Tu Sueño Y Sal De Tu Zona De Confort (N.D.L.R : Oserez-vous rêver ?: Fixez la date d’expiration à votre rêve et quittez votre zone de confort)